Chantier Maillage Vert

Liaison VerteSous l'influence de la ville en pleine expansion, l'espace ouvert dans le Noordrand a été rapidement urbanisé et construit au cours du siècle dernier. Il s'agit d'une dégradation des terres, considérée par l'ONU comme un défi mondial. Afin de protéger et d'améliorer les écosystèmes naturels et la biodiversité et de relever les défis climatiques dans les zones urbaines, l'objectif est de neutraliser, en termes de dégradation des terres, une superficie aussi grande que possible de sols à l'horizon 2030.

Il est donc essentiel de préserver, de renforcer et d'intégrer, dans la mesure du possible, les espaces ouverts (urbains) restants, dans un réseau interrégional durable avec des corridors continus et robustes entre ville et campagne pour la nature, l'eau, le sol, la biodiversité, l'agriculture locale (urbaine) liée aux loisirs doux et à la mobilité.
 
Dans les différents chantiers navals et projets urbains du Noordrand, la nécessité de développer une vision régionale autour du développement d'un réseau cohérent et robuste d'espaces ouverts est évidente. Cette vision permettra une meilleure coordination et une meilleure articulation entre les programmes à forte densité urbaine et les espaces ouverts, en vue de générer des profits dans les domaines de l'énergie et de l'utilisation des sols, des ressources naturelles, de la qualité de l'air, des services des écosystèmes et de la biodiversité.
La logique habituelle de la politique spatiale, dans laquelle les destinations « bâties » et les espaces ouverts sont souvent en conflit les uns avec les autres, est abandonnée pour que l'espace ouvert puisse fonctionner comme un élément structurant de la croissance urbaine, plutôt que comme un sous-produit de cette dernière. L'espace non bâti n'est plus uniquement considéré sous l'angle de la conservation, mais sert à piloter le développement urbain et à servir d'élément contraignant (obligatoire).

Avec le chantier Maillage vert, le programme de développement territorial Noordrand veut réaliser les objectifs suivants

  • la préservation et le renforcement maximum de l'espace ouvert existant dans le Noordrand en développant un réseau régional cohérent qui soutient le développement économique et démographique et intègre diverses fonctions (paysagères, écologiques, récréatives, alimentaires, climatiques, écosystèmes).
  • pour y parvenir, nous travaillons simultanément sur (1) un inventaire et une évaluation approfondis des espaces ouverts actuels (y compris les cours d'eau), en identifiant les goulets d'étranglement, les points noirs pour les réseaux et les corridors, (2) en élaborant une vision ambitieuse et coordonnée entre les différents niveaux politiques et régions, et (3) en établissant et en mettant en œuvre un programme opérationnel entre partenaires publics et utilisateurs, investisseurs et propriétaires des espaces ouverts (notamment, le principe de gérance pour mieux sensibiliser aux utilisations durables et renouvelables des terres et des sols).
  • la mise en place d'un partenariat entre perspective.brussels, le Département de l'Environnement, les Architectes des Gouvernements bruxellois et flamand, l'Agence Flamande des Terres, Bruxelles Environnement, l'Agence pour la Nature et les Forêts, l'OVAM et la Province du Brabant flamand.

BUUR : structurer l'espace ouvert dans et autour de Bruxelles (initiative PRDD, 2013).

Buur_GPDO-PRDD
BUUR : structurer l'espace ouvert dans et autour de Bruxelles (initiative PRDD, 2013).